Billets > billet

billet

Lettre ouverte au Président de la République et aux premiers de cordées

1er cordeeMonsieur le Président,

 

Depuis votre élection, nous mettons nos espoirs, en plus de notre travail, dans le succès de votre politique. Nous observons avec satisfaction votre énorme volonté et l’énergie que vous déployez pour redresser la situation du pays. Nous ne partageons pas toutes les façons de faire de votre gouvernement, mais nous comprenons que vous n’avez pas, non plus, des tâches faciles.

 

Vous avez utilisé la métaphore du premier de cordée pour désigner les chefs d’entreprises.

Nous avons apprécié votre parole de valorisation du travail de millions de dirigeants qui, pendant de longues années, se sont fait copieusement insulter et inquiéter par les ennemis de tous poils du capital et de l’entreprise...

Lire la suite...

 

10 règles utiles pour réussir le changement

 changement 

1 - Faites avec les gens et non contre eux : Le premier principe pour mener à bien un changement, c’est que celui-ci doit être mis en oeuvre avec les gens et non sans eux et encore moins contre eux.

 

2 - Proposez une ambition et non amputation : Si vous arrivez auprès d’un groupe avec pour question : “...vous préférez qu’on vous ampute plutôt une jambe ou plutôt un bras ?” , il y a des chances pour que vos interlocuteurs s’opposent à votre proposition. Si vous arrivez en proposant une ambition réelle et sérieuse au même groupe, il y a des chances pour qu’il accepte de dialoguer “pour voir”.

 

3 - Faites identifier les problèmes et co-élaborer le(s) projet(s) : Dans chaque entreprise se posent des problèmes qui nuisent à l’efficacité. Généralement, les gens n’aiment pas rester dans les problèmes s’ils disposent de solutions moins problématiques. Certes, leur premier réflexe est souvent d’affirmer qu’il est normal de “marcher sur la tête” et cherchent à vous convaincre de tous les avantages qu’ils y trouvent. Une fois qu’ils ont convenu que marcher sur la tête fait mal à la tête, ils participent le plus souvent au diagnostic des problèmes. Passée la phase de scepticisme sur l’intention réelle de régler les problèmes, ils participent le plus souvent à l’émergence de solutions intelligentes. Beaucoup de gens savent ce qu’il faut faire. Il faut savoir élargir le spectre de ses interlocuteurs sans forcément se focaliser sur ceux qui parlent le plus fort....

 

Lire la suite...

 

La différence entre tactique et stratégie

baron munchausenNous nous amusons régulièrement de ceux qui se gargarisent avec le terme de "stratégie", en espérant, peut-être inconsciemment, être comparés à Sun Tzu, Alexandre le Grand, ou Clausewitz.

La stratégie désigne les objectifs à atteindre à long terme. La tactique désigne les moyens et leur enchaînement court terme, qui concourent à l’atteinte des objectifs longs termes.

Concernant l’entreprise, l’objectif à long terme est le même que l’objectif à court terme : tirer des profits pour investir; investir pour tirer des profits... C’est relativement simple. En stratégie, tout le monde veut devenir riche : l'énoncé est rapide. En tactique, la question est de savoir comment on va faire : l’exercice est plus fin...

Lire la suite...

 

Envie de changer d'air

Votre envie de changer d'air

Les éléments se mettent en place en France pour qu'une reprise systémique se mette en oeuvre. 
Un des facteurs de votre développement passe par votre décision de dépasser les limites dans lesquelles vous vous trouvez.
Cette décision passe par l'envie de changement. Cette envie de changement passe par la prise de conscience que tout (ou presque) est possible si vous le voulez.

Enligne-fr.com : cv, emplois, missions et stages ce sont 3.000 sites spécialisés à votre disposition pour mettre en oeuvre votre ambition...

 

Lire la suite...

 

Les limites du low cost

low costCes derniers jours, une journaliste en quête de vérité, a pointé un doigt accusateur sur 2 entreprises dont les pratiques semblent pour le moins suspectes : 3 fois plus d’accidents du travail que la moyenne des concurrents pour l’une, des licenciements pour fautes graves érigés en système pour l’autre… Le tableau a été complété par l’actualité du lendemain : une compagnie aérienne supprime 20.000 vols en proposant un faible remboursement à des centaines de milliers de voyageurs lésés.

 

Une des entreprises propose des abonnements téléphoniques à 2 euros, le distributeur des produits alimentaires à des prix très en dessous de ceux de ses concurrents, la compagnie aérienne des billets trans-européens à 45 euros.

 

Nous n’avons entendu aucun “chercheur de vérité” faire remarquer que le point commun entre ces entreprises est qu’elles font toutes du “low cost”. Elles sont entrées sur leur marché en jouant des coudes entre leurs concurrentes déjà installées avec des nouveautés et surtout, dans ce que l’on considère là, des prix extrêmement attractifs.


Les clients se sont précipités sur les opportunités et ce faisant ont déstabilisé les entreprises en place. En entrant en tension dans des marchés qui se sont retrouvés en tensions, les techniques managériales ont vu fleurir des comportements de petits “Kapos” cherchant à tirer le plus possible de tout et tous. Le “client roi” a transformé ses fournisseurs en bourreaux. Et comme le client est aussi fournisseur de quelque chose quelque part, il se retrouve, à son tour, mis en esclavage progressivement par ses propres comportements.

Lire la suite...

 

Comment vivent et meurent les civilisations


civilisation disparueLa mairie de Paris inaugure une piste cyclable sur une des deux voies express G. Pompidou. Les portes d'accès mises à disposition des cyclistes sont tellement peu nombreuses qu’on peut déjà pronostiquer un rapide flop d’usage. Le manque de fluidité de la circulation des véhicules sur la voie restante a déjà été mis en évidence.

Et en même temps, aux Etats-Unis, à travers sa société “The Boring company”, Elon Musk signe des accords avec les villes de Washington et de Los-Angeles, pour mettre en oeuvre des tunnels dans lesquels des véhicules pourront traverser chaque ville à une vitesse de 200 km/h. Par ailleurs, il étudie la liaison des grandes mégalopoles avec l’hyperloop, train magnétique et à dépression à très grande vitesse atteignant 1.200 km/h.

 

Lire la suite...

 

Saint Thomas et le changement

sautLors de processus de changement, il se trouve toujours quelqu’un pour questionner l’avenir, “...qu’est ce qui prouve que ça va marcher ?...”

Enfin, cette rentrée est placée sous les auspices du changement. Depuis les “30 glorieuses”, 20 ans d’attentisme ont succédé à 20 ans d’immobilisme. Les rendez-vous manqués ont coûté cher en attractivité et donc en chômage et en confiance...

Lire la suite...

 

Vive l'ambition

ambitionUn candidat malheureux aux élections présidentielles a dit “Le travail va se faire plus rare”...

Excepté “ce qui est pénible”,  “qui force à se lever tôt le matin” et qui peut “provoquer un burn-out”… sait-il vraiment ce dont il s’agit ?


En physique, le travail d’une force, c’est le produit d’une force appliquée à un objet, par la distance de déplacement de cet objet. Autrement dit : c’est de l’énergie qui permet de déplacer une certaine masse sur une certaine distance.

Peu de travail : petit objet déplacé et/ou petit déplacement, peu d’énergie déployée donc peu de moyens mis en oeuvre qui donnent peu de résultats.
Grand travail : gros objet déplacé et/ou grand déplacement, beaucoup d’énergie déployée, beaucoup de moyen mis en oeuvre et au bout du compte, normalement, beaucoup de résultats...

Lire la suite...

 

Lettre ouverte à mes amis Facebook

Tribune : Lettre ouverte à mes amis Facebook

 

Ce message est destiné à tous mes amis Facebook dont j’ai lu patiemment, et parfois stoïquement, pendant des semaines de campagne, les posts engagés.
Certains ont transformé mon mur en panneau d’affichage électoral en collant affiche sur affiche (souvent sur leurs propres affiches de propagande).
D’autres m’ont fait me protéger au fond de ma tranchée pour éviter les boules puantes balancées comme des grenades depuis des sites plus que nauséabonds.
Certains m’ont surpris par leur intolérance, leur sectarisme et leur fanatisme, d’autres pas.
Je vous rassure, si vous êtes en mesure de lire ceci, c’est que je ne vous ai pas sortis de ma liste d’amis car je vous aime bien quand même.

Personnellement, je n’attendais pas grand chose du résultat et je n’en n’attends toujours pas grand chose tellement ce qui est à changer doit sortir des esprits de chacun et non des urnes.

Cependant, j’ai eu envie de vous écrire car je me suis demandé ce que j’aurais fait si certaines configurations de 2eme tour s’étaient présentées. Je sais que j’aurais été déçu, dans certains cas j’aurais été, comme certains d’entre vous, en colère.
Comme certains d’entre vous, j’aurais certainement été tenté par l’abstention ou le vote blanc.

J’en appelle à votre sang-froid et à votre sagesse car chacun de vous en a, dans sa diversité et son authenticité. L’émotion de la déception va retomber vite au regard des 5 ans que nous allons passer avec le dirigeant que le peuple choisira.
Ce dirigeant aura des réformes complexes à mener pour relancer l'éducation, l’économie et l’emploi et réduire les inégalités dans un monde qui globalement ne fait pas de cadeaux aux faibles. Il ne pourra pas les mener seul.

Celui qui peut réussir sera celui qui ouvrira le plus les bras aux autres.
Faites ce que vous voulez mais, s’il vous plaît, votez.

 

Les enchainements catastrophiques

 

29 Juillet 1967, L’USS Forrestal, un porte avion américain en mission travaille dans un certain climat de routine. Les procédures de sécurité ne sont pas appliquées. La désinvolture et la décontraction conduisent des opérateurs à perdre conscience des énergies en jeu.


Soudain, une roquette est déclenchée par erreur. Il s’ensuit un enchaînement dramatique d’explosions, d’incendies et de destructions. La chaîne de commandement est détruite, les experts en incendie sont anéantis, les systèmes tombent les uns après les autres comme des dominos.
Une video a été tournée pendant cet événement.


Ce porte-avion est un cas d’école, huis clos, un système représentatif de tout système susceptible de s’auto détruire si certaines conditions sont remplies.
Un cas à écouter, comprendre et méditer...

 

http://gestion-des-risques.enligne-fr.com

 

 

L'éthique est elle morte ?

renaissanceCertains tentent de nous expliquer que l’éthique est “passée de mode” : lois des affaires, lois de la politique, loi du système, ils veulent nous faire croire que toute chose non interdite par la loi est de facto autorisée. Ils pensent que la dureté du monde justifie l'évitement des contraintes s’appliquant à chacun, que ce qu’ils obtiennent du système est dû dès lors qu’ils peuvent décider de se l’octroyer, de ne pas appliquer à soi les efforts demandés aux autres.
Le parfum suranné de la morale les fait sourire.

Comment caractériser l’éthique ?

L’éthique est le respect d’une priorité pour le bien commun et le bien des autres avant l’intérêt particulier.

Elle est un parfait alignement entre les arrières pensées, la pensée, les paroles et les actes et derrière ceci la volonté de ne pas tromper autrui.
Elle est le respect de la parole donnée.
Elle est de s’appliquer à soi même ce qui est demandé aux autres.
Elle est la remise en question de soi, sans concession, lors de situations d’échecs.
Elle est le respect de la notion de responsabilité, c’est à dire assumer les conséquences de ses actes.
Elle est le ciment d’une société.


Par glissements successifs, son défaut entraîne la corruption généralisée. Dans un système pyramidal, une personne corrompue à quelque niveau que ce soit dans la pyramide, “intoxique” ceux qui lui sont subordonnés. Si par malheur la tête est corrompue, toute la pyramide devient corrompue.
La corruption peut prendre de multiples formes : des plus amples aux plus insignifiantes en apparence. Toutes les formes concourent à la méfiance de l’autre, la défiance et finalement la crise.
La crise est la conséquence de la mise à l’écart de l’éthique car la crise est la conséquence du manque de confiance

L’éthique amène la confiance. La confiance facilite les échanges et redonne vie à l’économie...

Lire la suite...

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 Suivant > Fin >>

Page 1 de 5